Les actualités


Engadin Skimarathon : FIS Worldloppet Cup #7

RAAJ8326

Les athlètes du team participant à la FIS Worldloppet Cup avaient RDV ce week-end du côté de St Moritz (Suisse) pour participer à l’Engadin Skimarathon, 7ème et avant-dernière étape de la FIS Worldloppet Cup, mais surtout la plus grosse course populaire en skating au monde, avec plus de 15 000 partants !

 

Vendredi Soir : Engadin Night Sprint

 
Athlètes engagés : Elisa Brocard, Aurélie Dabudyk, Lucas Chanavat et Loïc Guigonnet

Dès notre arrivée, après plus de 6h de route, certains athlètes ont participé à un KO sprint nocturne organisé au centre de St Moritz, avec un plateau très relevé tel que l’ensemble de l’Equipe Nationale Suisse, habituée du circuit coupe du monde.
Il fallait déjà passer le cut des qualifications qui n’était pas une mince affaire, au vue d’une piste très rapide, avec l’élimination dès cette étape, d’un certain Dario Cologna !
Tout le monde s’en sort à l’exception d’Aurélie qui laisse s’échapper quelques dixièmes de secondes précieux.
S’en suivent ensuite des manches de phases finales très tactiques que Lucas et Elisa parviennent à maîtriser parfaitement jusqu’en grande finale, alors que Loïc se voit stoppé en quart de finale à la suite d’un accrochage dans le dernier virage.
Elisa prendra finalement une très belle 3ème place acquise au panache sur la dernière ligne droite, tandis que Lucas (notre tout récent Champion du monde Espoir de la spécialité), après avoir gagné la qualification ainsi que chacune de ses poules, n’a pas failli à son statut de favori, pour venir s’imposer avec une facilité déconcertante en grande finale devant une foule conquise.

AMS13190

AMS13084

Credit photo : liveimage
 
 

Dimanche : Engadin Skimarathon

 
Athlètes engagés : Elisa Brocard, Aurélie Dabudyk, Lucas Chanavat, Loïc Guigonnet, Ivan Perrillat et Mathias Wibault

Le moment que tout le monde attendait : Les 42km de la plus populaire des courses en skating au monde !

Cette course mythique reliant Maloja à S-Chanf, en passant par St Moritz et Pontresina rassemblait pour cette 48ème édition pas moins de 15200 participants, et surtout un plateau très relevé chez les favoris avec des certains Dario Cologna, Toni Livers pour les locaux ou encore le norvégien Sjur Roethe.

Un fort vent de face tout au long du parcours a contraint les coureurs à rester en peloton jusqu’à 6km de l’arrivée, à l’amorce d’un profil vallonné et fatidique pour le classement final.
Lucas, pour sa première longue distance, se fait décrocher du groupe de tête dans cette dernière partie de la course, mais reviendra l’année prochaine avec l’envie de tenir jusqu’au bout et de faire parler ses qualités de sprinteurs sur le finish !

RAAJ8457

Credit photo : liveimage

Ivan, Mathias et Loïc, plus expérimentés dans ce genre de course, ont joué jusqu’au bout aux avant-postes dans le groupe de tête, qui s’étirait petit à petit dans les derniers kilomètres, avec une bagarre incessante pour se placer correctement avant la descente qui menait au stade d’arrivée.
Ivan, le mieux placé des 3 en arrivant dans le stade fut le malchanceux du jour en se faisant briser un bâton dans la bataille, avant de tomber quelques mètres plus loin, perdant toute chance de victoire ou de podium, pour terminer à une frustrante 22ème place, synonyme de perte provisoire du dossard rouge de leader de la FWC.
Mathias et Loïc, arrivent également dans le stade pour jouer la victoire, mais entament la dernière ligne droite aux alentours de la 10ème position, trop loin pour espérer revenir avant la ligne, et prennent donc tout de même une belle 10ème et 13ème place finale, au milieu de fondeurs de renom.

AMS14966

Credit photo : liveimage

Chez les filles, la course n’aura pas été de tout repos, surtout dans cette configuration où elles sont « jetées au front », entendez par là qu’elles prennent le départ au milieu des garçons, qui ne leur font aucun cadeau et qui peuvent malheureusement influencer la physionomie de leur course.
Elisa et Aurélie en ont fait toutes les deux les frais, en se faisant briser un bâton et laissant ainsi s’échapper les premières filles qu’elles ne reverront jamais, séparées par une centaine de garçons.
Elles parviendront tout de même à faire ensemble une belle seconde partie de course pour prendre respectivement la 4ème et 5ème place finale.

Beaucoup de frustration à l’issue de cette course malgré de belles places d’honneur, avec pas mal de faits de course, qui font aussi le charme de cette course difficile à « dompter ».

PS : Un immense merci à Laurent Leterouin, patron de la société HEC (Société de salles de bains préfabriquées) notre fidèle partenaire, pour son aide précieuse tout au long du week-end !

RDV en Russie le 2 Avril pour la 8ème et dernière étape de la FIS Worldloppet Cup, qui sera décisive pour le classement général !

 

Retour aux actualités

 

Commentaires ( 0 )

    Laisser votre commentaire

    Votre email ne sera pas visible *