Les actualités


Stage Plans d’Hotonnes (du 18 au 22 sept)

img_1179Après notre dernier stage de fin août effectué dans le jura profond, nous avons décidé, ayant eu un bon rapport avec les vaches peuplant les bords de route, de rester sur les mêmes bases, pour partir du côté des Plans d’Hotonnes sur le plateau du Retord, dans l’Ain.

 

 
Comme nous voulons minimiser notre empreinte carbone au maximum, nous avons rejoint notre lieu de stage, pas à la force des jambes sur le vélo comme lors du stage dans le jura, mais à la force des bras, en ski-roues classique ascendant poussée, sous la pluie bien sûr, depuis le bout du lac du bourget.
Mais une fois arrivés, nous nous sommes rendus compte que l’on avait rien diminué du tout puisque le coach nous avait suivi……en bus.

Nous avons posé nos quartiers au très beau « Gîte les Pelaz » sur les hauteurs du village, pour 5 jours d’entraînement sur les routes, avec des grosses séances le matin oscillant entre 2h30 et 3h de poussée ou de skating, très importantes en cette fin de bloc de volume. Autant vous dire qu’on a croisé un paquet de vaches !

img_1179 img_1177

 

 

 

 

 

Les après-midi ont été consacrées à des séances d’aérobie plus courtes entre course à pied et ski-roues.

img_5468

 

Qui dit aller en ski-roues, dit retour en ski-roues !
Pour ce retour, le coach a voulu corser un peu les choses avec un certain col du grand colombier sur notre itinéraire pour finir la séance du matin, avec une portion à 19%, rien que ça !
Fin du stage l’après-midi avec une séance de skate sur le plat, aux alentours de Culoz, pour finir près d’Aix les Bains, avec un petit saut dans le lac.
 

 

 

img_5463-1

Chacun est alors retourné chez soi, mais pas pour longtemps, puisque un RDV était donné dès le lendemain matin au quartier général (Le Grand Bornand), pour le traditionnel test chronométré de la vallée du Bouchet.

Description : Départ dès la sortie du village, ski-roues skate au pied, pour 15min environ de souffrance en solo jusqu’au premier km du col des Anes histoire de faire monter l’acide lactique jusqu’aux oreilles.
Résultat : Le local de l’étape Ivan Perrillat s’impose logiquement, mais ses jeunes collègues du team Mickael Philipot, Loïc Guigonnet et Gérard Agnellet ne sont pas loin derrière.

 

Place désormais à une petite période de coupure de 5 jours, pour digérer cette préparation estivale avant de se lancer dans la dernière ligne droite qui va nous emmener tout droit vers les premières courses de Décembre sans qu’on les voit venir !

Retour aux actualités

Commentaires ( 0 )

    Laisser votre commentaire

    Votre email ne sera pas visible *