Les actualités


Stage La Féclaz (du 10 au 14 octobre)

img_1234-2

Après le stage des Plans d’Hotonnes, une semaine de coupure bien méritée pour marquer la fin de la préparation estivale puis une nouvelle semaine volume chacun chez soi, nous sommes retournés « au charbon » comme on dit dans le jargon, avec un stage intense (au sens propre) du côté de la Féclaz.

 

Vous l’aurez compris donc, c’étaient intensités au menu de cette semaine, et sous toutes ses formes !

Après s’être octroyé la journée du lundi pour entrer progressivement dans le stage avec une séance de classique pour rejoindre la Féclaz depuis la piscine des Marquisats à Annecy, les choses sérieuses débutaient le Mardi avec une séance d’intensités « longues » en skating sur la piste de ski-roues et toutes ses subtilités très intéressantes.
Le mot d’ordre était tout simplement de « se faire la peau », tout en restant propre techniquement et en tenant les 9 répétitions de 2 minutes 30… facile donc !

fullsizerender

Le lendemain, c’était rebelote, en classique cette fois, sur des temps d’effort (et donc de récupération) plus courts, donc plus intenses (oui, on vous a dit le but c’était de se faire mal, se faire « sauter le caisson » quoi).

 

 

Jeudi, c’était jour de vitesse (en classique), la forme d’intensité la plus cool où l’acide lactique n’intervient pas car nous travaillons sur des portions de 10 à 15 secondes de sprint pur (où on essaie de faire plier les bâtons en carbone au maximum) entrecoupées de 2 à 3 minutes de récupération de façon à pouvoir appliquer toute sa puissance (pour ceux qui en ont) sur chaque répétition.
Pas d’acide lactique non mais des adducteurs, ischios-jambiers et autre psoas remplis de courbatures suite à de (trop) nombreux sprints en alternatif dans les bosses.

img_1241 img_1240

 

 

 

 

 

Pour le vendredi, synonyme de dernier jour de stage, notre coach ayant tout de même un côté humain, avait décidé de nous préparer une journée plus cool après tant de souffrance ces derniers jours : Un chrono skate de 11Km pour les filles et 15km pour les garçons, sous la pluie. Un finish en douceur donc.

Résultats :
Constance, toujours en très bonne forme, s’impose devant Marie Kromer.
Chez les Gars, le quatuor de tête reste identique à celui du chrono de la montée de la vallée du bouchet organisé fin septembre, mais dans le désordre, avec Mickaël Philipot qui s’impose devant Loïc Guigonnet, Ivan Perrillat et Gérard Agnellet.
Antoine Agnellet et Bastien Buttin suivent un peu plus loin avec quelques séquelles des jours précédents dans les guibolles 😉

Ce stage avait pour but de nous remettre dans le bain des compétitions qui s’enchaînent l’hiver à raison de 2 ou 3 compétitions en autant de jours, avec toutes les sensations très agréables qui s’accompagnent à l’issue de ce genre de séances : Goût du sang dans la bouche, jambes transformés en bois de hêtre, etc… Cerise sur le gateau, la météo s’était mêlée à la fête pour nous rappeler l’hiver avec des températures….. hivernales..

14567451_346559292353373_5818581798577202792_o
Seul problème il manquait la neige… Mais on va la chercher dès ce vendredi pour un stage de 12 jours sur le glacier de Tignes !

 

Retour aux actualités

Commentaires ( 0 )

    Laisser votre commentaire

    Votre email ne sera pas visible *