Les actualités


Engadin Skimarathon et fin de La FIS Worldloppet Cup

Il y a 15 jours avait lieu la 50ème édition de la mythique Engadin Skimarathon, marquant par la même occasion la fin de la tournée de la FIS Worldloppet Cup.

La Fis Worldloppet Cup, circuit international des courses longues distances était cette année composé de 7 courses  à travers 7 pays dans le monde, et ce, en 8 semaines …

 


L’ENGADIN  SKIMARATHON POUR FINIR EN BEAUTE
Reconnue pour être la course populaire en skating la plus prestigieuse au monde, L’Egadin Skimarathon, avec son parcours de 42km au profil plat et accessible à travers des paysages uniques, relie Maloja à S-Chanf et traverse St Moritz.Que vous soyez mordu de ski de fond ou pratiquant occasionnel, nous vous conseillons fortement d’inscrire cette course à votre calendrier au moins une fois dans votre vie !Si vous ne voyez pas ce que représente l’Engadin pour un fondeur, il vous suffit d’imaginer ce que signifie pour un cycliste de gagner Milan-San Remo !

Vous ne voyez toujours pas ? 15 000 participants dur un même départ, une piste large de 50 mètres pendant les 10 premiers km parcourus sur des lacs gelés, un plateau réunissant quelques uns des plus grands nom du ski de fond actuel, un relief offrant peu de dénivelé donnant lieu à un suspens insoutenable jusqu’à la dernière ligne droite…

Vous voyez mieux ? Ajoutez à cela que notre « Milan-San Remo » était la dernière étape de notre tour international. Et à cette occasion nous avions la lourde tâche de conserver notre leadership au classement général de la FIS Worldloppet Cup.


15 points !

Pour que ce qui suit prenne tout son sens il faut savoir que chaque athlète marque des points pour le classement général FIS Worldloppet Cup au terme de chaque course selon un barème précis. 100 pts pour la 1ère place, 80 pts pour la 2è, 60 pour la troisième place, 50 pour la 4è place et ainsi de suite jusqu’à la 30è place dont l’heureux « propriétaire » marque 1 point. Comprenez que 15 pts peuvent être très facilement gagnés ou perdus en une course.

C’est le nombre de points qui séparait Aurélie Dabudyk de sa dauphine la suédoise Maria Graffnings au classement général avant cette dernière étape.

C’est aussi ce qui séparait Ivan Perrillat-Boiteux de son dauphin et co-équipier Gérard Agnellet pour une lutte « fratricide » pour le maillot rouge. Palpitant !

Enfin ce sont les points qui Loïc Guigonnet de son plus proche concurrent, Adrien Mougel du team Jobstation Rossignol  pour la 3ème place du classement général.

 

La course :

Parti comme à son habitude sur un train peu rapide sur les 10 premiers kms, l’allure a ensuite violemment augmenté dès le début de la principale difficulté au passage à St Moritz.
Sous l’impulsion de Gérard Agnellet, un groupe de 7 coureurs se détache et prend quelques centaines de mètres d’avance. Loïc et Ivan sont du « train ». Malheureusement, au cœur de la course il est parfois difficile de sentir si l’échappée est la bonne. Finalement ils se laisseront reprendre quelques km plus loin, alors qu’un sacré coup était envisageable au vue des skieurs présents avec eux.

Le groupe de tête d’une grosse trentaine de coureurs s’est ensuite « baladé » jusqu’aux derniers kilomètres où Loïc Guiognnet et Ivan PERRILLAT ont tour à tour allumé les premières mèches. Là encore, un peu timides et par peur de ne pas avoir assez d’énergie jusqu’à la ligne d’arrivée, ils se sont laissés reprendre avant de se faire déborder par quelques coureurs avant de basculer sur le stade d’arrivée. Ils finissent, au sprint et frustrés, en 10 et 11ème position, suivis par Gérard Agnellet, 15ème. Chaque année ou presque, l’Engadin Skimarathon se gagne au sprint et peut-être emportée par une trentaine de coureurs. Sur 30, seul le vainqueur et ses deux plus proches dauphins franchissent la ligne sans regret ou frustration. C’est aussi ce qui fait toute la valeur et la notoriété de cette course.

Par ce résultat nos 3 garçons ont réussi à contenir leurs adversaires directs pour le classement général. Le triplé est défendu … Objectif rempli !

Sturla Lie et Théo Deswazière arrivent dans le second groupe en 41 et 42ème position.

Ce n’est pas fini ! On vous parlait à l’instant de ceux qui repartent avec un très large sourire ? Vous savez les garçons du podium.

La perf du jour revient au rookie Martin Collet, membre de l’équipe de France Espoir, qui participait à son premier marathon, et qui a su exploiter ses très grosses qualités de finisseur (déjà exploitées 2 jours avant avec une 2ème place sur le city sprint de St Moritz) pour aller arracher une énorme 2ème place derrière le triple vainqueur de la course ! Un véritable exploit.

Quelques minutes plus tard on attendait l’arrivée d’Aurélie avec beaucoup d’appréhension puisqu’elle avait laissé filer sa rivale à la suite d’une chute dans les premiers kilomètres. Décidément l’Engadine ne sourit pas à notre leader féminine. Mais le destin réserve aussi de belles choses. La suédoise Maria Graffnings perd son sprint pour la 3ème place tandis qu’Aurélie, revenue de l’arrière, gagne le sien pour la 7ème place.

Calculs faits, la suédoise revient à égalité parfaite au classement général en nombre de points, et-ce à l’issue des 7 courses et 350 km ! Mais le maillot reste sur les épaules d’Aurélie Dabudyk pour avoir remporté plus de victoires que sa rivale (3 contre 1)… C’est beau le sport ! Surtout quand ça tourne en notre faveur 😉

 

 

Le Haute-Savoie Nordic Team conclut cette magnifique saison sur le circuit international avec 11 podiums dont 4 victoires, mais aussi une nouvelle victoire au classement général féminin et un triplé historique au classement masculin puisque jamais aucune équipe ne l’avait fait auparavant.

Ce n’est pas tout ! Le Team devient la première équipe à remporter le classement général chez les dames et chez les hommes. Aurélie Dabudyk devient la première femme à remporter 3 fois le classement général en 3 années et Ivan Perrillat-Boiteux devient le premier français à remporter le classement général.

Ces résultats d’ensemble uniques ne sont pas le fruit du hasard mais le résultat d’un travail d’équipe au modèle unique qui a pour objectif de permettre à chacun de s’exprimer pleinement et-ce le plus longtemps possible. BRAVO À TOUS !

Commentaires ( 0 )

    Laisser votre commentaire

    Votre email ne sera pas visible *