Les actualités


Série « Ils ont décidé de ranger les skis » #2 : Ivan Perrillat

Ivan Perrillat, le leader, côté masculin cette fois, de notre équipe, à qui il a fait énormément de bien, avant, pendant, et après ses années au sein de l’Equipe de France, a lui aussi décidé de raccrocher les skis après cette saison 2018/19. Retour rapide sur la carrière du plus gros palmarès des « purs produits » du team.

 

Ivan a démontré que réussir dans le sport de haut niveau ne passait pas forcément par un parcours tout tracé depuis les années cadet.

Arrivé à maturité sur le tard, après quelques années au sein du Team, et ses premiers points marqués en coupe du monde en 2012 à Rybinsk, Ivan démontre tout son potentiel sur l’année 2013/14 avec une 19ème place à Davos en début de saison qui l’emmènera jusqu’au Tour de Ski puis aux JO de Sotchi.
Là-bas, c’est l’aboutissement d’années de travail qui paient enfin, à 29ans, avec une médaille de bronze historique, décrochée avec le relais Français au terme d’une course fantastique, et une 13ème place sur la course reine du 50km.

 

 

 

 

 

Lors d’une saison 2015/16 compliquée sur la coupe du monde, Ivan s’oriente sur le circuit longue distance et en fera même son nouveau challenge pour les 2 saisons suivantes : Il réintègre alors le Team en tant que membre permanent et apporte son humour, sa bienveillance, son expérience et surtout ses qualités physiques pour tirer tout un groupe vers le haut qui ira chercher dans son sillage des résultats probants.

 

 

 

 

 

Revenu à son meilleur niveau durant ces dernières saisons, Ivan joue même en ce début d’hiver 2018 les derniers tickets restants pour s’envoler aux JO de Pyeong-Chang.
Ca ne passera pas cette fois, mais sans regrets il se lance alors dans un marathon de marathons, déjà entamé 2 semaines plus tôt par ses co-équipiers, pour tenter d’ajouter une prestigieuse victoire au classement général de la FIS Worldloppet Cup, chose qui lui a échappé par 2 fois les années précédentes (4ème en 2016 et 2ème en 2017).

Avec une étape du circuit en moins, il grappillera progressivement son retard au général avec notamment une 2ème place sur la König Lauf, une première et magnifique victoire sur la Transjurassienne (moment fort de cette saison), une 3ème place sur la Tartu Marathon ou encore une 2ème place sur la prestigieuse American Birkebeiner. Il décroche ainsi son premier titre sur le circuit, et qui plus est, devant 2 de ses co-équipiers.

 

 

 

 

 

Papa d’une petite Lena âgée de 2ans, il décide finalement de raccrocher les skis à l’issue des championnats de France durant lesquels il décroche un ultime et énième podium (on ne les compte plus), après une carrière peu ordinaire… mais extra-ordinaire.

Il a inspiré de nombreux jeunes par son parcours atypique et continuera de le faire, mais du bord de la piste cette fois, puisqu’il entraînera désormais les jeunes du comité Mont-Blanc.
Affaire à suivre…

Photos : Nordic Focus, Nordic Mag, Nils Louna.

Commentaires ( )

    Laisser votre commentaire

    Votre email ne sera pas visible *